Evreuxnormandie

Sauvegardons notre Patrimoine avec Ensemble pour l'Eure

Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine résonnent plus fort qu'à l'accoutumée dans l'Eure. En effet, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine est une priorité pour l'équipe départementale depuis 2015 ! Pour les communes qui n'ont souvent pas les moyens ni d'entretenir ni de mettre en valeur leurs châteaux, édifices religieux, belles demeures, ou encore lavoirs, colombiers ou fontaines, le Département a lancé un plan Marshall.

En 2016, alors que Sébastien Lecornu était Président du Département, le programme "Mon Village – Mon Amour" a été lancé.

Grâce à ce programme :
  • 238 projets de sauvegarde du patrimoine ont été concrétisés dans vos communes
  • Cela représente un montant de travaux global de plus de 4M€.
Cette politique volontariste s'est amplifiée depuis 2019 avec la mise en place d'un fonds incitatif pour les Monuments historiques situés dans les petites communes : la dotation de l'Etat pour l'Eure sur 5 ans a été augmenté de 1M€.

En complément, pour aider nos communes à faire face à la crise que nous vivons, le gouvernement, sous l'impulsion de Sébastien Lecornu, a augmenté d'1 milliard d'euros la DSIL en juin 2020 afin d'accélérer la reprise de l'investissement public local dans le cadre de France Relance. Le patrimoine pourra évidemment en bénéficier.

Au Sénat, Nicole Duranton porte ce sujet au sein de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication, dans laquelle elle siège.
 

La commune de Saint-Pierre de Cernières a, par exemple, pu largement s'appuyer sur le programme de sauvegarde du patrimoine "Mon village, Mon amour" pour restaurer son église.
Avec la loi Engagement et Proximité, jusqu'à 100 % de subventions possibles !
Grâce à la loi "Engagement et Proximité" portée par Sébastien Lecornu à l'automne dernier, le préfet peut apporter une dérogation à la règle des 20% de contribution minimum pour les travaux liés au patrimoine, classé ou non. Cela est possible  en cas d'urgence, ou lorsqu’il estime que la participation minimale est disproportionnée au vu de la capacité financière du maître d’ouvrage : dans ces cas, la commune pourra financer l’opération jusqu’à 100 % par des subventions.

 

 

Ces aides ont permis et permet encore aujourd'hui à des centaines de communes de leur patrimoine, part de nos racines et e notre identité, mais aussi un levier important d'attractivité touristique pour notre département.
 
Deux sites, propriétés du département, vont d'ailleurs particulièrement participer à cette attractivité ces prochaines années : 
  • Gisacum : Ce site gallo-romain situé aux portes d'Evreux est sous-exploité alors qu'il s'agit d'un site unique en Europe. Gisacum et ses 2000 ans doit sortir de la confidentialité. Le Département va investir pour faire découvrir ce joyau de l'architecture antique au public.
  • Harcourt : Ce château médiéval extrêmement rare est aussi doté d'un arboretum exceptionnel. Pour ce domaine, le Département a de l'ambition. Le son et lumière qui s'est déroulé lors de ce week-end des Journées européennes du patrimoine n'est que l'avant-goût d'un projet de très grande envergure.

Si nous sommes élus sénateurs, nous nous engageons à faire de ce sujet un thème central de notre action en nous assurant que toutes les communes qui veulent sauver leur patrimoine puisse le faire quel que soit l'état de leurs finances et de leurs ressources.


Grâce à Sébastien Lecornu, Stéphane Bern participe à la promotion et à la revalorisation de notre patrimoine eurois. Il a notamment développé un lien fort avec Giverny, qu'il a placé dans la liste des villages préférés des Français.

 

Facebook : Ensemble pour l'Eure

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article