Evreuxnormandie

Le calendrier de déconfinement progressif

 

 

Dans son allocution du mardi 24 novembre, Emmanuel Macron a détaillé le calendrier du déconfinement progressif promis. Avec trois dates clefs.

Première étape : 28 novembre

A partir de cette date, le confinement sera assoupli. Partout en France, de nouvelles règles seront mises en place. Mais certaines resteront les mêmes.

  • L’attestation de déplacement restera en vigueur.
  • Il faudra continuer de renoncer aux réunions privées.

En revanche, il sera désormais possible de :

  • Se déplacer, pour s’aérer, se balader, faire du sport, dans un rayon de 20 kilomètres et pendant trois heures, au lieu d’un kilomètre pendant une heure aujourd’hui.
  • Les offices religieux pourront également reprendre, avec un maximum de 30 participants.
  • Les activités extrascolaires en plein air seront de nouveau autorisées.
  • Les activités sportives pour les mineurs seront de nouveau autorisées en extérieur.
  • Tous les commerces pourront rouvrir, ainsi que les services à domicile.

Deuxième étape : 15 décembre

Si la situation sanitaire continue à s’améliorer, le confinement pourra être levé promet Emmanuel Macron. Il sera alors possible de :

  • Se déplacer sans autorisation, et, même, de passer Noël en famille.
  • Les événements festifs seront prohibés.
  • Un couvre-feu sera instauré de 21 heures à 7 heures.
  • Une exception aura lieu pour les soirées du 24 et du 31 décembre où la circulation sera libre.
  • Réouverture des « salles de cinéma, des théâtres et des musées ».
  • Les activités sportives pour les mineurs seront de nouveau autorisées en salles.

Troisième étape : 20 janvier

La encore, uniquement si les chiffres épidémiques prévus sont atteints.

  • Réouverture des restaurants et salles de sport.
  • Levée du couvre-feu.
  • Les lycées pourront alors être « pleinement ouverts, avec la totalité des élèves » si le nombre de contaminations quotidiennes reste sous la barre des 5 000. Suivront, deux semaines plus tard, les universités.

Aucune date n’est en revanche fixée pour les bars et les discothèques.

« Si nous ne voulons pas subir demain un troisième confinement, nous devons redoubler de vigilance : protégeons nos proches, en particulier les plus vulnérables, en portant le masque, y compris à la maison lorsque nous sommes avec des amis ou avec des parents qui n’habitent pas au quotidien avec nous », a exhorté Emmanuel Macron.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article