Evreuxnormandie

Vidéo Sept à Huit : Ces enfants qui grandissent au pensionnat

Près d'un millier d'enfants de mariniers, de forains doivent quitter leur foyer pour être scolarisés. Ils rejoignent des internats publics créés spécialement pour eux à la fin des années 50. Il en existe huit en France, comme celui de Saint-Mammès en Seine-et-Marne. Il accueille 63 enfants de la maternelle à la troisième. Au fil du temps, l'internat s'est aussi ouvert aux enfants en difficulté scolaire. Les internes suivent leur scolarité dans deux écoles publiques de la ville.

Et chaque midi, les enfants de primaire et de maternelle reviennent déjeuner à l'internat. Ils retrouvent Franck, l'un des 19 encadrants de l'établissement. La vie comme les grands commence dès la cantine. Franck ne s'assure pas seulement que les enfants mangent bien. Il vérifie aussi qu'ils assimilent les premières règles de la vie en collectivité. Et les règles sont les mêmes pour tous, même les tout-petits qui ont parfois à peine cinq ans. En classe, les internes sont des enfants comme les autres.

C'est lorsque la sonnerie retentit que la différence se fait ressentir. Alors que leurs camarades retrouvent leurs parents, eux, regagnent les couloirs de l'internat. À Saint-Mammès, une année coûte entre 900 et 1 400 euros, suivant la classe de l'enfant et les ressources des parents.

La vidéo est ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article