Evreuxnormandie

Déconfinement : pour les vacances d'été, quels sont vos droits en matière de congés?

À quoi pourrait ressembler votre été, alors que s’amorce le prochain déconfinement? Alors que Jean Castex a confirmé lors de sa dernière conférence de presse un déconfinement progressif à partir du 3 mai, vous pouvez enfin vous projeter vers l’été et commencer à organiser vos vacances.

Mon employeur peut-il m’obliger à prendre des jours de congés, même en cas de reconfinement? Ai-je le droit de télétravailler depuis le lieu où je suis parti en vacances pour les prolonger? Nous allons tenter de répondre à quelques-unes de ces questions sur vos droits en matière de congés d’été dans le contexte actuel avec Eric Rocheblave, avocat spécialiste en droit de la sécurité sociale et de la protection sociale.

Avec le confinement, vous avez décidé de ne pas poser de jours de congés en espérant pouvoir les poser après. Votre employeur peut-il vous obliger à les prendre dès maintenant?

Oui. Les congés payés que vous avez acquis au cours de la période légale allant du 1er mai au 31 octobre de l’année N-1 doivent être pris au plus tard le 31 mai (en l’absence de dispositions conventionnelles), sinon ils sont perdus.

Vous devez également obligatoirement les prendre dans la période légale allant du 1er juin au 31 mai, comme cela est expliqué sur le site service-public.fr. “Il va falloir que les salariés prennent rapidement leurs congés, explique Eric Rocheblave au HuffPost, parce que la durée légale où ils peuvent les poser arrive. Les employeurs peuvent donc obliger les salariés à les prendre”.

Si vous n’avez pas pris vos congés payés avant le 31 mai, ils sont perdus. Car sauf accord ou usage dans l’entreprise prévoyant un report de ces jours, l’employeur n’est pas obligé d’accepter une demande de report des congés.

 

La suite de l'article ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article