Evreuxnormandie

Le flou autour de la vaccination des enseignants

Au gouvernement, tout le monde est d’accord pour le dire: les enseignants font partie des personnes très exposées au coronavirus et doivent être prioritaires pour la vaccination. Une fois cette affirmation posée, que fait-on pour la concrétiser? De l’avis général des syndicats de l’enseignement, pas grand-chose. Et cela pèse lourd sur le moral des troupes, où certains n’excluent pas de recourir à la manière forte pour obtenir la précieuse piqûre.

“L’engagement présidentiel doit être tenu et ne doit pas se transformer en effet d’annonce. Si tel était le cas, le Président aura suscité une déception à la hauteur des espoirs placés dans sa parole.” Voilà la mise en garde un brin amère du dernier communiqué du Syndicat Enseignants-UNSA mis en ligne ce lundi 12 avril.

Il faut dire que, depuis les premières annonces sur le sujet, le calendrier de la vaccination des enseignants ne cesse d’être revu et corrigé. Le 8 avril, à l’issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement s’est même refusé à donner une date précise.

Pour les syndicats, l’explication à ce flou est toute trouvée: “Il n’y a ni priorisation ni organisation. Il n’y a aucune planification de la vaccination dans l’Éducation nationale à ce stade”, affirme au HuffPost Brendan Chabannes, co-secrétaire général de Sud-Education.

 

La suite de l'article ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article