Evreuxnormandie

Lettre à un parent en continuité pédagogique

Cher parent,

Crois-moi, je sais. Je sais que ce qu'on te demande n'est pas ton boulot, que l'on n'est pas fait pour enseigner à ses enfants, que tu n'as pas signé pour ça. Je sais que chaque enfant connaît par cœur son texte pour attendrir, culpabiliser ou pousser à bout ses parents et gagner du temps d'attention, de jeu ou d'écran... Je sais que dans ces moments-là, tu me maudis.

 

Moi l'instit qui pond des plans de travail pour des enfants de 4 ans, qui envoie des mails de deux pages, qui t'écris trois fois par jour pour te demander si tu es soignant, si tu as un ordinateur ou si tu peux passer à l'école à 16h30 pile pour que je te donne des photocopies. Tu me maudis. Soit. C'est de bonne guerre. En revanche, je sais aussi que ce que tu es en train de faire avec tes enfants, même pour trois jours, même si c'est conflictuel, même si tu penses que c'est maladroit, c'est essentiel et je t'en remercie.

 

La suite de l'article ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article